Vendanges 2012 : les prévisions revues à la baisse

La production viticole a été touchée de plein fouet par la météo et les maladies.


Les récoltes viticoles s’annoncent faibles cette année. Le Ssp, service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture, a revu les prévisions des récoltes du vin français à la baisse pour l’année 2012. Les prévisions s’élèvent à 44,1 millions d’hectolitres, alors qu’elles s’élevaient à 46,7 millions il y a deux mois. En 2011, les récoltes ont atteint 51 millions d’hectolitres. Elles reculent donc de 13 % cette année et de 5 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

Pourquoi cette baisse ? Voici les raisons :

— La météo, trop humide et pas assez chaude, n’a pas été clémente avec les exploitations agricoles et a perturbé la culture des vignes en retardant la floraison. La mauvaise nouaison et le millerandage, conséquences de cette mauvaise météo, contribuent également à réduire le potentiel de production.
— Les maladies cryptogamiques ont également eu un sévère impact sur les cultures. En effet, les grappes ont été touchées par le mildiou et maintenant par l’oïdium.
— Une autre maladie pourrait apparaître du fait des conditions météorologiques de la fin du printemps (grêles et orages), le botrytis. Selon le Ssp, cette maladie pourrait entraîner des dégâts supplémentaires dans les vignes.
— Enfin, l’instabilité phénologique sur les parcelles ne permet pas de déterminer précisément le niveau des récoltes pour cette année.

Téléchargez gratuitement les estimations du ministère de l'Agriculture pour plus d'informations.

TÉLÉCHARGEMENTS
Ajouter un commentaire
Ajouter un commentaire