La France veut doubler sa production de blé dur dans ses 10 prochaines années

En France au cours des quatre dernières années, la superficie de blé dur a chuté de 400 000 à 280 000 ha.

Alors que la consommation a continué de croître dans toute la Méditerranée et de l´Afrique, sous la forme de pâtes, couscous et le gruau, cette culture a perdu 45% de la superficie qui lui est consacré dans l´UE en 10 ans et il a diminué de 66% États-Unis depuis 2000.

Même l´Italie a été contraint d´importer du blé dur pour les pâtes.

Les alertes ont "sauté" la saison dernière après une mauvaise récolte en raison du mauvais temps qui a été recueilli dans la dernière année de l´Ouest de l´UE et du Canada, le plus grand producteur / exportateur, qui a conduit dans la seconde moitié de l´année une augmentation devrait se produire prix de plus de 50% à 447 euros par tonne en Novembre par rapport à 274 en Juillet, insoutenable pour la valeur de l´industrie.

Pour corriger la situation, la France, la production dans ce pays est tombé à 1,4 million de tonnes en 2014 à partir il ya 2,3 millions quatre ans, veut revenir à une production annuelle de 3 à 3,5 millions de tonnes en 2025 , dont les 12 000 agriculteurs qui se adonnent encore à cette activité doivent, d´abord, des variétés améliorées sont proposées en ce sens que d´améliorer leur performance et le soutien de Bruxelles et Paris via l´aide couplée environ 40 euros par hectare pour encourager l´agriculture.

Ajouter un commentaire
Ajouter un commentaire